Sharkal-city

blablablabla ca va changer bientôt blablabla
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Should i know you ? [PV Threnn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Should i know you ? [PV Threnn]   Ven 23 Sep - 18:43

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

Je commençais à avoir plus que hâte de sortir de là. Non seulement ces maisons étaient bien trop luxueuses pour que je m'y sente à mon aise, mais en plus, ces mondaine ries avaient le don de me taper sur le système. Oh je savais jouer à comédie bien sûr, et puis j'avais pas le choix. Mais quand même, que le maire m'appelle personnellement pour que j'aille voir son ami, uniquement pour découvrir que le dit ami voulait une garde renforcer pour...le chien de sa femme... Je comprenais pourquoi la police avait refusé. Oui oui, j'avais bien compris, c'était une belle race blablabla, c'était super rare blablabla, je l'avais vu à la télé blablabla. Je ne savais même plus comment lui expliquer que son chien ne courait aucun danger. Pas le genre de dangers auxquels j'étais formé à défendre les citoyens en tout cas. Exaspérée je fini par lui promettre d'ajouter sa maison sur ma ronde avant de prendre congés en emportant un biscuit de plus. Des biscuits au gingembre de sa femme. Dégoutant. Mais il fallait accepter, il fallait faire bonne figure. Et enfin, la porte se referma derrière moi. Pas trop tôt.

Je me retrouvais donc, dans ma robe rouge, sous la pluie. Je levais les yeux vers le ciel en souriant légèrement. J'aimais bien la plus, même si elle était plutôt fraiche ce soir. Je passais le grand portail de cette maison et fini dans la rue. Il était très tard, et tout était calme, ça faisait bizarre d'ailleurs, un tel calme qui contrastait tellement avec le jour. Je savais qu'en approchant de mon QG le bruit allait revenir. La boite devait marcher à fond à cette heure ci. J'enlevais mes talons haut et les tenait dans ma main, marchant pieds nue sur la pierre du trottoir. Je m'en fichais. Ça faisait toujours moins mal que de les garder aux pieds.

Et au détour d'une petite rue, quelqu'un passa derrière moi et un parapluie apparu au dessus de ma tête. Je m'arrêtais et me retournais en soupirant un peu, un autre problème,e ? '' Merci... ? Je dis de ma voix éternellement douce, bien que mon visage reste neutre, presque froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Ven 23 Sep - 19:13

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
La nuit était plutôt froide; une fine pluie tombait par rafales sur Sharkal-City et ses habitants, trempant rapidement tous ceux qui osaient s'aventurer dehors par ce temps  en cette heure tardive. Le ciel était presque complètement noir, voile de ténèbres seulement entrecoupé par les nuages les plus bas, éclairés par les illuminations nocturnes de la ville. Des îlots de blanc, de jaune, de rouge, dans une mer d'un noir infini. Et c'est sous cette étrange aquarelle que Threnn alluma une cigarette de plus, repoussant le capuchon de son zippo préféré d'un simple mouvement du pouce avant d'approcher la flamme de son visage. Il tira une grande bouffée, et laissa la fumée se propager doucement dans ses poumons avant de la laisser s'échapper hors de son corps.

Il portait son blaser préféré, celui en cuir noir, et dans sa main libre il tenait un grand parapluie noir, classique, qui lui évitait d'être mouillé. Il ne détestait pas la pluie, mais préférait rester au sec lorsqu'il le pouvait. Threnn tira une autre bouffée. Il attendait quelque chose. Ou plutôt, quelqu'un; cela faisait plusieurs jours qu'il la cherchait, pour pouvoir ne serait-ce que la croiser, ou peut-être même discuter avec elle. Il était plutôt beau parleur après tout, mais dans les circonstances actuelles il lui faudrait un peu plus que du simple tact.

Et c'est alors qu'elle passa juste devant lui, empruntant une rue perpendiculaire à celle dans laquelle il avait patienté pendant ce qui lui avait semblé être une éternité. Il garda sa cigarette en bouche et commença à s'approcher, se rapprochant doucement d'elle sans trop se dépêcher; il voulait l'aborder, pas l'affoler. Elle était parée d'une belle robe rouge, et se déplaçait pieds nus sur le sol, à la merci des éléments. Et malgré cela, elle gardait tout de même un air digne, presque fier. Un sourire en coin apparut sur le visage de Threnn; elle n'était pas la cheffe des Tigers pour rien.

Lorsqu'il fut assez proche d'elle, il tendit légèrement le parapluie au-dessus de sa tête, afin de la protéger de l'averse qui commençait à s'épaissir.

- Merci ?

La voix était douce, mais de son visage n'émanait que très peu de chaleur; elle semblait plus importunée que réellement reconnaissante. Threnn sourit plus franchement, et n'eut pas besoin de se forcer pour parler avec une voix douce également, mais plus chaleureuse que celle de la cheffe des Tigers.

- Je vous en prie, voir une dame ainsi sous la pluie... je ne pouvais pas vous laisser prendre froid. La ville compte sur vous, il ne faudrait pas que vous preniez froid, mademoiselle Kaëlah.

Threnn laissa une seconde de suspens, pour faire comprendre à son interlocutrice qu'il la connaissait plus qu'elle ne le connaissait lui; malgré son réseau, peut-être même lui était-il totalement inconnu, un citoyen de plus parmi les innombrables qui peuplaient Sharkal ? Il reprit la parole assez vite cependant, pour que le blanc ne paraisse pas comme une menace ou une gêne.

- Je m'appelle Threnn. Je vais être direct avec vous, je vous attendais - je voudrais vous parler de quelque chose, si vous avez un peu de temps devant vous. Mais je ne vous force à rien, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Ven 23 Sep - 19:23

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

Je devais lever les yeux pour le voir. Pour un peu j'aurais remis mes chaussures tiens. J'étais petite, mais j'aimais croire que je dégageais suffisamment de prestance pour que ça ne se voit pas. Paradoxal non ? La fumée qu'il soufflait s'élevait au dessus de ma tête et se perdait entre les goûtes de pluies dans une brume artistique qui aurait sûrement plut à Lorenzo. Je sortie moi même un de ces bâtonnets de cancer de mon sac et l'alluma. Je sius déjà morte de toute façon non ? On a jamais vu un vampire mourir de tabagie, et je doutais fortement que ce ne soit possible.

Ça ne me surprenait pas qu'il me connaisse. J'étais presque une personnalité public, et encore plus chez les gens comme nous. Car la légère fente de ses pupilles ne m'avait pas échappé, j'avais devant moi un inspiré, qui n'était pas de la maison. '' Il faudra bien plus que de la pluie pour me refroidir mon ami. Et bien que ma voix n'ai pas trouvé plus de chaleur, je lui signifiais ainsi que je ne lui voulais pas de mal. Tant qu'il ne m'attaquerait pas, aucune raison que je fasse le contraire. Je n'étais pas connu pour frapper la première, et sûrement pas en pleine rue, et sûrement pas une personne potentiellement mortelle.

La suite me surpris cependant. Rares étaient ceux qui m'attendaient au point de me...traquer, encore en plus que je n'avais rien remarqué. Il savait se faire discret il faut croire. Et Threnn...curieusement ce nom ne m'évoquais rien. Enfin, vu la grosseur de la métropole, je ne pouvais évidement pas connaitre tout le monde non plus, n'est ce pas ? '' Et pour quelle raison souhaitais-tu me trouver ?^Je demandais sans quitter mon calme olympiens. Aucune raison de s'affoler. Il n'avait pas l'air menaçant. '' Tu sais qui je suis, tu sais donc que j'ai toute la nuit devant moi. Enfin, disons que je faisais confiance à mes troupes, assez pour pouvoir disparaitre quelques heures sans que la ville n'explose. Et au pire, on a des téléphones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Ven 23 Sep - 19:50

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
Cela se déroulait comme prévu... pour l'instant. Mais il ne comptait pas se battre cette nuit, alors il n'y avait à priori aucune raison pour qu'une simple discussion dégénère en quelque chose de beaucoup plus fâcheux. Malgré la situation qui aurait pu déstabiliser plus d'un homme, Charisma gardait son sang parfaitement froid, semblant complètement maîtriser la situation; elle avait probablement remarqué ses pupilles légèrement fendues, mais c'était très loin d'être la première fois qu'elle rencontrait quelqu'un de son "type".

Threnn garda sa cigarette en bouche, et ouvrit sa main libre entre lui et son interlocutrice; le briquet sortit tout seul de sa poche, attiré comme par magie, lentement déplacé par une force invisible qui vint le pousser jusqu'au creux de sa paume. Il offrit alors son feu à la femme qui l'accompagnait désormais sous son parapluie, la laissant tirer la première bouffée, celle du réconfort - qui était probablement méritée après le temps qu'elle avait passé dans la grande villa - puis reprit la parole.

- Disons que certaines de mes... connaissances, partagent un point commun avec vous et moi. J'imagine que je n'ai pas besoin de préciser de ce dont il s'agit.

Il souriait toujours, gardant un ton enjoué, presque amusé. Il attendait ce moment depuis pas mal de temps déjà.

- Mais ces personnes sont régulièrement importunées, par l'ensemble de ceux qui se sont réunis dans un but précis - vous et vos hommes, le maire et sa police, mais également les autres, vous savez de qui je veux parler. Mes amis m'ont donc... "désigné", pour trouver une raison à vos agissements, et peut-être, en retour, vous expliquer ce qui motive les nôtres.

Mais je voulais également vous rencontrer, en personne. Charisma Kaëlah, celle qui se bat pour sauver les hommes, femmes et enfants de cette ville. Une véritable héroïne ! Je vous avais déjà aperçue, au loin ou à la télé, mais on ne peut pas jauger une personne sans pouvoir lui adresser directement la parole, n'est-ce pas ? Je ne suis pas déçu.


Threnn tira une nouvelle bouffée, avant de la souffler en l'air; il observa les volutes se contorsionner, s'iriser sous l'effet des innombrables lueurs de la ville, qui repoussaient les ténèbres dans les rares recoins où la lumière ne parvenait pas à se répandre. Puis, il reporta de nouveau son regard sur Charisma; ses yeux à lui étaient brillants, pas fascinés mais emplis d'une lumière presque vivante, curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Ven 23 Sep - 20:01

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

Je ne m'étais donc pas trompé, un inspiré, avec des capacités sur le métal, ou de la télékinésie, si j'en croyais son petit tour de passe passe avec le briquet. J'allumais ma cigarette et laissait le goût amer de la fumé roulé sur ma langue, calmant la faim qui me tiraillait toujours. Ce n'était pas sur lui que j'allais me nourrir de toute manière. Et il confirma aussi ce que je croyais : il n'étais pas de chez nous, ni de Crocs, ni de Quartz. J'avais entendu parler de ces êtres qui se refusaient à embrasser une cause pour suivre la leur. On les considérait dangereux, et moi la première pour être honnête. J'étais donc ravie de savoir que l'un d'entre eux allait avoir un portrait robot de créé et plus que probablement un ou deux agent désigné à sa surveillance. Mais il était inutile de lui en faire part.

Je lui rendis son sourire, mais le mien n'étais que poli, et mes yeux ne s'éclairèrent d'aucune lumière qui aurait pu signifié une bonne humeur. Oui, un point commun, d'accord. Des surnaturels quoi. J'avais bien comprit, mais bon, il prenait la peine de préciser quand même. Pourquoi pas, on est jamais trop clair j'imagine. Et oh, c,est qu'il venait me demander des comptes en plus. Je lui offrait un petit gloussement un peu froid. '' Mon devoir est de protéger la population. Des êtres qui sont fort, qui sont seuls, et donc incontrolables sont un danger pour cette même population. Les miens n'importe personne, cependant. Nous surveillons et intervenons. Ou essayes-tu de me dire que nous avons eu des raisons d'intervenir ? Je soutenais son regard de mes yeux que je laissais devenir rougeâtre, comme une menace. Car s'en était bien une. Personne ne se présenterais devant moi pour me parler sur le ton d'une banale conversation en m'avouant des crimes contre les humains.

Je ne souris pas, cependant, à la suite de sa remarque. La flatterie, j'y était habituée, et j'étais trop maligne pour la laisser m'atteindre. '' Je suppose... C'est tout ce que je lui répondis. Il me connaissait et connaissait ma réputation visiblement, qu'aurais-je pu ajouter ? Je n'avais rien à lui prouver, et c'est lui qui avait requis cette conversation, pas moi. Je fini ma cigarette et jetais le mégot sur la route d'un mouvement vif. La pluie l'éteignit bien assez vite, et je laissais mon regard se perdre dans les rues. Parce que rester les yeux lever au ciel comme ça allait finir par me donner un torticolis. Je le trouvais un peu stupide, à dire vrai. Une raison pour m'expliquer ? Les raisons de Tigers étaient explicites, presque public, et elles n'étaient certainement pas sombre ou complexe. Nous protégeons la population, un point c'est tout. '' Alors, dis moi, pourquoi est ce que je ne t'arrête pas tout de suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Sam 24 Sep - 9:05

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
Threnn soupira avec un petit sourire, se passant la main dans les cheveux. Ce petit bout de femme allait lui opposer plus de résistance qu'il ne l'aurait crû. C'était... amusant. Il aurait déçu du contraire, presque attristé même. Il n'aimait la facilité que lorsqu'elle était nécessaire; une épreuve passée sans la moindre difficulté perdait tout de son intérêt.

- Je vais être clair.

Cette fois, le sourire avait complètement disparu, même si le ton de sa voix ne comportait aucune violence, aucune agressivité, aucune menace. Threnn avait tout simplement retrouvé son sérieux, conscient qu'il faudrait user de raison plus que de simple persuasion avec celle qui trouvait seulement à quelques centimètres à peine de lui.

- Cette ville... a besoin d'être nettoyée. Elle est pourrie de l'intérieur, affaiblie par ceux qui profitent d'elle et de ses habitants. Ceux qui prétendent être du côté des citoyens, mais qui ne font que les mépriser depuis leurs hautes tours de verre et d'acier, ou leurs luxueuses villas. Ceux qui ne cherchent que le pouvoir, la suprématie, la domination, la violence. Quartz, Crocs, Théologistes. Et également beaucoup de notables de la ville, qui usent de leur fonction et de leur influence pour avoir la main-mise sur la vie de nombre d'innocents - parfois de manière beaucoup trop malsaine... j'ai moi-même été victime indirectement de leurs agissements, et j'entends recevoir réparation de tout cela.


La dernière phrase avait été prononcée avec une pointe de mélancolie, accompagnée d'une note de regret, de nostalgie peut-être.

- Votre devoir, comme vous venez de le dire, est de protéger la population.

Threnn se tut quelques secondes, avant de reprendre la parole, en plongeant son regard dans celui de Charisma; ses pupilles déjà fendues s'étrécirent plus encore, très légèrement, comme si elles se focalisaient sur elle.

- La population. Mais nous faisons partie de cette dernière, alors que vous défendez certains "citoyens", qui ne sont en fait que des parasites, un poison pour nous tous. Plutôt paradoxal, n'est-ce pas ?

Mes amis et moi agissons pour nous renverser ce système obsolète. Quartz, Crocs, Théologistes, et autres membres corrompus, nous voulons les voir tomber en disgrâce, leur prétendue grandeur jetée à bas, piétinée et conspuée. Pour ma part, j'agis de manière tout à fait légale et pacifique - vous n'avez aucun pouvoir contre moi, pour l'instant du moins. Certains d'entre nous ont eu quelques... ennuis, avec la police ou vos forces, car ils font parfois preuve d'un excès de zèle. Mais nous ne sommes pas vos ennemis. Nous voulons changer les choses depuis l'intérieur, nous rebeller face à ces injustices. Mais ceux que nous tentons de faire tomber ne se laisseront pas faire aussi facilement, et ils bénéficient d'appuis très puissants - dont vous pourriez faire partie, si le maire et les autres administrateurs de cette ville continuent de se rapprocher de certains groupes.

Je ne suis pas là pour vous proposer une collaboration, et encore moins une alliance ou quoi que ce soit qui pourrait se rapprocher de cela. Cependant, je pense que vous pourriez essayer de concentrer vos efforts là où ils sont réellement nécessaires. Pourquoi vous occuper de quelques importuns, qui agissent pour aider cette ville, dans l'ombre, alors que d'autres criminels beaucoup plus dangereux sillonnent nos rues encore impunément ? Ce serait un gain de temps pour vous, et le bénéfice reviendrait entièrement au peuple, celui-là même que vous avez juré de protéger. En retour, j'essaierai de faire en sorte que les dommages collatéraux de nos actions soient les plus minimes possibles - bien évidemment, nous ne visons jamais les civils. Je pense qu'il s'agit là de la décision la plus profitable, et la plus raisonnable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Sam 24 Sep - 12:24

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

C'était...mignon, ce petit discours. Enfantin aussi, idyllique. Le genre de choses dont on rêve quand on est gosse, quand on veut changer le monde. Mais il faut grandir mon petit, ça ne se passe pas comme ça dans la vrai vie. J'avais bien remarqué qu'il éviter consciemment d'accuser Tiger, ce qui ne voulait pas dire qu'il pensait quelque chose de différent de nous. '' Chaque clan est important pour l,équilibre de cette ville. Nous avons tous nos convictions, nous faisons tous ce en quoi nous croyons, tout comme toi. Pourquoi crois-tu que tes valeurs, tes ambitions, soient meilleurs que les notre ? Et oui, bien sûr, je défendais même Quartz, même Crocs...Même ces allumés de Théologiste. Parce qu'entre chef on se comprenait, parce que les groupes et les chefs, c'était différent. Je comprenais ce qu'ils avaient sur les épaules tout comme ils comprenaient ce que j'avais sur les miennes. J'étais pas d'accord avec leurs agissement, certes, mais je ne laisserais pas je ne savais qui casser du sucre sur le dos de ceux qui avait travailler si fort pour ce qui leur tenait à coeur, aussi stupide soit cette chose.

Et encore une fois, cette vengeance personnelle me semblait enfantine, et pire, dangereuse. Ça ne faisait que confirmer ce que je pensais déjà sur ces 'rebelles' dont j'avais entendu parler. Nous avons tous des choses contre lesquelles nous sommes fâchés, tous des causes contre lesquelles nous sommes en guerre. Mais cette attitude était simplement trop exagérée. J'affichais un sourire polie, je ne perdais pas mon sang froid éternel. Je mis une main sur ma hanche et l'autre vint se poser sur mon poignet. Je levais de nouveau les yeux vers lui. '' Écoute moi bien, jeune inspiré... Mon ton était dur, ce n'étais plus la douce vampire qui parlait mais bien la cheffe de clan, à présent. '' Tu es un danger, enfin, tu ne le seras bientôt plus. Tes 'amis' sont un danger. Parce que ce qui échappe à ma surveillance est un danger. Tu te crois mieux que Quartz, ou Crocs, ce n'est pas mon avis. Vous êtes tous des extrémistes à votre façon, et cette guerre que tu prétends légitime n'est qu'un danger de plus pour cette ville déjà à feu et à sang.

C'était mon avis, le seul qui vaille la peine. Je ne chassais pas 'une poignée d'importuns' comme il disait. Je chassais le mal, je chassais le danger lui même. Ma tâche été colossale dans cette ville toujours en expansion. '' De plus, je te trouve bien suffisant de croire que moi et mes 'amis' ne sommes pas capable, bien plus que capable, d'ailleurs, de faire les deux. Et par 'les deux' j'entendais évidement surveiller ses amis à lui, ET protéger la ville. '' Contrairement à toi, je peux, moi, affirmer que je ne tue pas. Que personne dans mon camps, ne tue. Peux tu en dire autant ? Peux tu être sûr et certain, qu'aucune des personnes qui te suivent, ne vont, jamais, au grand jamais tuer qui que ce soit ? Combien d'être avide de sang te suive ? Tu les contrôle ? Permets moi d'en douter.


Je le croyais, quand il disait ne pas viser les civiles. Ce qui ne voulais pas dire qu'ils ne les blesseraient jamais. Et c'est là que j'avais un problème. Et qui était-il, de toute façon, pour se faire justice lui même, même contre les surnaturels ? Nous avions un système de justice, et je ne croyais pas que personne ne méritait de mourir seul dans une ruelle sombre. '' Je salue ta fougue et ton entrain, et même les rêves qui trotte dans ta tête, Threnn, mais tu n'auras pas le choix, bien plus tôt que tu ne l'imagine, de te rendre compte que tu a mit les pieds dans quelque chose de beaucoup trop grand pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Sam 24 Sep - 20:28

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
Threnn se permit un petit sourire en coin alors que Charisma parlait; il ne s'agissait ni d'insolence ni d'un manque de respect, mais plus d'une acceptation résignée. Il n'était bien évidemment pas d'accord avec elle, mais il parvenait à comprendre son raisonnement. Elle défendait ce pourquoi elle s'était battue toute sa vie, risquant cette dernière à de nombreuses reprises au cours des combats qu'elle avait menés dans sa quête personnelle. Tiger ne s'était pas construit en un jour, mais s'était bâti sur la sueur et les larmes de ceux qui avaient participé à sa naissance.

De plus, même si elle s'efforçait nuit et jour d'empêcher leurs agissements, la vampire semblait avoir un certain respect pour ceux qui menaient les autres clans. Ils avaient tous de nombreux points communs après tout. Tous pensaient avoir raison, se battre pour la véritable cause juste - qu'elle soit fondée, ou non.

- Cette ville ne connaîtra pas la paix tant que les tyrans qui l'habitent ne seront pas détrônés. Si vous refusez de vous occuper de cela, nous le ferons. Je ne prétends pas détenir l'ultime vérité, celle qui me ferait briller au-dessus de tous. Je ne suis qu'une simple goutte dans l'océan, comme tous ceux qui habitent Sharkal. Mais je veux être la goutte qui tombera au bon en droit, au bon moment, pour faire fleurir un idéal. Je veux me battre pour faire en sorte que ceux que je protège puissent vivre en paix - et vous savez aussi bien que moi ce que cela implique.

Si je dois me battre pour protéger les miens, si je dois tuer ceux qui tentent de les blesser, je n'hésiterai pas, car eux profiteront de la moindre de nos faiblesses pour nous frapper au cœur. Appelez cela crime, légitime défense... je m'en fous complètement. Ils sont ma famille, et je ne laisserai personne leur faire de mal - même si cela m'attire les foudres des puissants. C'est tout simplement plus fort que moi, et je sais déjà que cela me vaudra de nouveaux ennuis. Je n'y survivrai peut-être pas; mais je ne peux tout simplement pas agir autrement, tout comme vous devez poursuivre sur votre lancée.

Quant aux morts que certains des nôtres pourraient causer... je ne peux en effet pas vous assurer que cela n'arrivera jamais. Pour la simple raison que nos ennemis nous pousseront probablement à agir de cette manière. Beaucoup refuseront de se rendre, trop fier ou trop aveugles pour comprendre qu'il s'agirait là d'une solution envisageable. Ils ne comptent pas nous laisser le choix, et je préfère éliminer un ennemi plutôt que de risquer la vie des miens. Cela pourrait vous paraître peut-être égoïste, en fait vous auriez probablement raison. Mais une fois de plus, cela n'entre pas en ligne de compte. J'agirai comme je pense devoir le faire.


Threnn avait sorti une autre cigarette et l'alluma avant de tirer quelques bouffées, soufflant la fumée sur le côté. Le sourire en coin, sur son visage, avait disparu pour laisser place à une expression beaucoup plus sérieuse. Ses paroles n'avaient pas été prononcées avec violence, mais portaient tout de même une réelle détermination.

- Si quelqu'un menaçait les membres de Tigers, vous seriez la première à vous élancer au devant du danger pour les protéger; considérez que je fais le même choix, pour celles et et ceux qui ne se reconnaissaient pas parmi l'un des groupes de cette ville. Et même malgré toute votre bonne volonté, vous devez savoir qu'il vous faudra tuer, un jour ou l'autre - car si vous ne le faites pas, d'autres s'en chargeront à votre place, et de façon beaucoup plus destructrice.

Je ne souhaite pas tuer qui que ce soit; mais je sais que j'aurai à le faire, que ce soit pour me protéger, défendre l'un des miens, ou alors éliminer une menace trop importante pour que je puisse réellement la laisser en vie.


Threnn avait ensuite soupiré; il avait déjà supprimé ceux qui avaient tenté de porter atteinte à son existence par le passé, et cela n'avait jamais été facile. Le fait de combattre ne le gênait pas; il se battait souvent contre des adversaires récurrents, d'autres rebelles "rivaux" avec lesquels il aimait bien s'entraîner et parfaire son art, mais il ne s'agissait que de rixes amicales. Causer la mort d'autrui, cependant... cela lui était beaucoup plus difficile, autant au moment de l'action qu'après coup, lorsqu'il devait s'endormir tout en pensant à ceux à qui il avait ôté la vie. La plupart ne lui posaient pas de réel problème, mais certains avaient laissé une marque beaucoup plus profonde dans son esprit.

Une marque qui serait probablement bientôt rejointe par beaucoup d'autres, car cela ne faisait que commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Dim 25 Sep - 10:25

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

KJe levais les yeux au ciel, encore. Franchement, on se serait dit de retour dans les années 70, avec les hippies et tout ces trucs là. '' Il n'y a pas de tyrans ici, et ceux qui dirigent cette ville sont élue de manière légale et totalement humaine. Car ses métaphores étaient bien jolies, mais il oubliait que les clans n'étaient pas les seuls ici. Les humains avaient leur poids, et on l'oubliait souvent. Ils ne sont pas aussi faible et sans défense que tout leur prédateurs semblaient le croire. '' C'est dangereux les idéaux, surtout quand on a le sang chaud. Et je savais ce que je disais, n'avait-ce pas été le problème de Karl et de son 'idéal' à lui ?

Je penchais la tête sur le côté pour essayer de comprendre son raisonnement bancal. '' Donc tu me demandes, de ne pas protéger ma propre famille pour que tu puisses protéger la tienne ? J'aurais pu rire, sauf que ce n'était pas drôle du tout. Il commençait presque à m'énerver, même si absolument rien dans mon comportement ne pouvait le laisser voir.'' Et as-tu conscience de la force de ces ennemis que tu compte éliminer ? De ceux qui te considère, toi, de la même façon que tu les considère ? Avait-il conscience de ma force à moi, à moi à qui il déblatérait toutes ces idioties ? Savait-il que briser l'os de sa main entre mes doigts serait un jeu d'enfant ? Je soufflais légèrement. Je garderais mon sang froid.

Ah, voilà, c'est ça qu'il ne comprenait pas visiblement.'' Et bien premièrement, tout les membres de mon clan sont entrainé, régulièrement testé, et parfaitement capable de se défendre. Chacun d'eux, même les humains, je leur fais une confiance totale et absolue. Je pourrais disparaitre une semaine, revenir, rien n'aurait changé, le boulot serait fait, et personne ne serait mort. Tu peux en dire autant ? J'avais en mes troupes une confiance aveugle. De toute façon personne ne m'avait jamais trahis deux fois. Et je ne m'occupais pas moi même de ce genre de ...désagréments. '' C'est vrai que peut-être je devrais tuer pour être sûre de protéger les miens. Peut-être que je devrais commencer ce soir ? Je lui fis un sourire, découvrant mes crocs. Il savait tout comme moi que son sang me tuerais, mais la menace était claire. Je ne lui voulait pas de mal cependant, mais je n'avais pas l'impression qu'il se souvienne à qui il était en train de faire son discours moralisateur.

Je croisais lentement les bras sur ma poitrine, je ne voulais pas perdre mon calme, et je voulais encore moins lui donner raison. Et loin de moi l'idée de fuir une conversation qui ne me plaisait pas. Alors j'allais assumer ses remarques jusqu’au bout, mais je comptait bien continuer à lui expliquer pourquoi son discours ne fonctionnait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Dim 25 Sep - 11:06

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
- Je n'ai rien contre le maire. Il a en effet été élu de manière tout à fait démocratique. Mais le problème ne vient pas de lui, sinon notre tâche aurait été bien plus aisée.

Threnn tira une autre bouffée, lançant un petit regard derrière lui alors qu'un homme en costume, portant lui aussi un parapluie, apparut dans la ruelle. Il s'agissait d'un simple passant, mais il préféra se taire tant que ce dernier était assez proche pour pouvoir entendre ses paroles. Le jeune homme reporta lentement son attention à Charisma, avant de laisser tomber sa cigarette et de l'écraser du bout de son pied.

- Je ne vous demande rien, mademoiselle Kaëlah. Il est évident qu'une collaboration entre nous serait impossible, car nos objectifs divergent trop franchement. Votre travail est dans l'ensemble exemplaire, mais étant liée à l'administration de cette ville, vous ne pouvez pas agir comme vous le devriez. Vous vous êtes enchaînée pour pouvoir vous assurer le soutien de la police. Cela vous a ouvert certaines portes, mais vous en a fermé bien d'autres.

Il semblait que Charisma n'était pas consciente des effectifs des rebelles; elle doutait complètement du fait qu'ils puissent réellement porter atteinte à l'intégrité des autres clans. Elle n'avait pas complètement tort; pour l'instant, il s'agissait plus d'un groupe disparate d'électrons libres qui avaient du mal à former un groupe cohérent, plutôt qu'une véritable force présentant un front uni. Mais Threnn était confiant, cependant; il savait très bien que tout cela prenait du temps, et chaque jour qui passait, il continuait de chercher de nouveaux alliés, de nouvelles âmes abandonnées à leur sort, qui avaient besoin de trouver une nouvelle famille pour les accueillir.

- Je ne peux en effet pas me targuer d'avoir un contrôle absolu sur les miens. Tout simplement car je ne suis pas leur chef. Nous sommes une famille, chacun de nous peut agir de son côté, mais nous restons tout de même soudés, car nous savons très bien que sans cette unité, la plupart d'entre nous seraient déjà morts.

Vous ne pouviez pas nous protéger, nous avons donc du nous occuper nous-mêmes de notre sécurité. Aucun d'entre nous ne vous blâme pour cela; Tiger n'est pas tout puissant, et même si vous avez vos forces, vos faiblesses sont difficiles à combler. Cette ville a autant besoin de nous, qu'elle a besoin de vous.


Ce n'est qu'ensuite que Charisma dévoila ses canines allongées, caractéristiques des vampires, les crocs qui leur permettaient de transmettre leur infection ou de vider leur victime - consentante ou non - d'une partie, voire de la totalité de leur sang. Une arme qui serait malheureusement inutile sur Threnn, de par sa qualité d'humain inspiré, qui rendait son sang mortellement toxique vis à vis des seigneurs de la nuit ou des changeurs bestiaux. Le rebelle sourit légèrement, tandis qu'autour de lui, comme par magie, quatre fines aiguilles métalliques s'élevaient depuis les poches intérieures de son blaser de cuir. Épaisses de moins d'un millimètre, leurs extrémités étaient étrangement teintées de rouge vermillon, comme si elles avaient été imprégnées de sang plus tôt dans la journée. Parallèles au sol, elles étaient tendues en direction de Charisma, comme retenues par une force invisible qui n'attendait que de se relâcher pour les laisser la transpercer de part en part.

- Vous pourrez essayer... mais soyez assurée que je ne serais pas le seul à disparaître, ce qui serait très fâcheux. Je ne souhait pas vous voir blessée, et encore moins morte. Vous êtes un élément indispensable à cette ville, et ses citoyens ont besoin de vous. Peut-être aurais-je pu me joindre à Tiger, dans une autre vie; mais le destin en a voulu autrement.

Les aiguilles tombèrent au sol avec avec un petit tintement, soudainement inanimées. Threnn se passa une main dans les cheveux, puis soupira.

- Je pense qu'essayer de nous convaincre mutuellement est inutile. Cependant, j'aimerais mettre les choses au clair sur un point, au moins. Lorsque nous trouverons un moyen de mettre à mal les autres clans, nous n'hésiterons pas un instant, et passerons à l'action. Je veux savoir si, le jour où les miens se battront face à Crocs par exemple, je dois m'attendre à vous trouver face à nous, en tant qu'ennemis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Dim 25 Sep - 11:25

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

Il les sous estimait. Les humains. Grandement d'ailleurs. Il avait beaucoup d'idéaux, et il y croyais fort, mais il ne savait pas, il ne comprenait pas. Je ne crois pas qu'il se rendait réellement compte de ce qu'il avait devant le nez. Et je parle de sa prétendue famille, pas de moi. Je lui fis un sourire énigmatique. '' Je ne suis enchaînée que par les chaînes que je me suis moi-même posées, et que je défait quand l'envie m'en prends. J'ai le soutien de la police parce que mes actions m'ont prouvé digne de confiance, et je n'ai pas eu à me forcer pour ça. Comme toi, je fais ce en quoi je crois. Une chose certaine, c'est qu'un ou deux stocks allait passé un bon quart d'heure entre mes crocs une fois rentré, histoire de me remettre de mes émotions.

Je lui fis un petit sourire et m'approchait de lui, passant entre ses aiguilles avant même qu'il ne les laisse tomber sur le sol. J'avais pas peur. Et je chuchotais à présent. '' Tu crois vraiment à ce truc de famille ? Les loups...les vampire...on a pas, de famille... Je savais qu'il ne m'attaquerais pas. Un truc de vamp, je crois. Les hommes étaient toujours un peu plus gentils avec moi. Ma voix était glaciale. '' Le sang, la chaire, les os qui brisent entre nos crocs, c'est ça, notre famille, ce qui nous motive et nous pousse, et peut importe tes beaux discours, jamais tu ne pourras comprendre ça. Ton sang est mortel, mais je reste suffisamment forte pour te briser les côtes d'un simple coup de poing. Oh bien sur, ce n'est pas de moi qu'il faut avoir peur. Mais si tu ne contrôle pas tes troupes... Et ça j'en était d'ailleurs presque sûre. La menace pour Threnn viendrait de l'intérieur. Un loup qui perds les pédale à cause de la pleine lune, un vampire nouveau né avec un sursaut d'hormones transformatrices...

Je me reculais ensuite et mit un genoux à terre, attrapant une de ces aiguilles entre mes doigts, avant de sortir un sac en plastique de mon sac à main et de le mettre dedans. '' J'imagine que quelqu'un d'aussi droit et fière que toi n'auras rien contre un test ADN. Il ne pouvait pas refusé évidement. J'étais la police après tout. Mais c'était une belle façon de lui signifier que son anonymat était terminé. Il serait fiché, il serait suivi. '' Tu aimes, les vampires ? Je lui demandais d'un air provocateur. Parce que je comptais bien le faire suivre par la crème de la crème. Ses petites aiguilles ne risquaient pas de percer du kevlar. Et bien que leur sang soit mortel pour nous, encore en fallait-il une quantité suffisante, ce qu'il y avait sur ses aiguilles m'aurait sans doute rendu très malade mais je n'en serais pas morte. Ça me faisait du bien, tiens, de jouer un peu comme ça avec lui. Ça changeait de mon éternel façade neutre et bienveillante.

Enfin, je souris à sa question. '' Je défendrais l'honneur de Stanley, pas son clan. C'était clair. Il pouvait se défendre tout seul, et défendre ses troupes. Je ne jetterais pas les miens dans la bataille. Par contre, aucun chef ne méritait de mourir assassiné par quelques allumés. '' Mais ne le sous estime pas. Et pire encore, n'oublie pas que les alliances se forment très vite dans cette ville. Un simple coup de fil et une récompense alléchante font facilement pencher la balance. Et quand tu crois avoir le contrôle d'une situation, n'oublie pas que le 1 contre 1 n'existe pas ici. Ce n'est plus le moyen âge, il y a des gens, des caméras, la plupart des troupes de clans se déplaçaient en binôme. Et enfin, quand on s'en prenait à un ennemi, il était bon de se souvenir que chacun d'eux pouvait avoir un 3eme ennemi commun, qui adorerais voir l'occasion de les tuer, profitant de cette opportunité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Dim 25 Sep - 13:46

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
- J'espère seulement que vous saurez vous défaire de ces liens au bon moment, lorsqu'il vous faudra reconnaître le véritable ennemi; car si nous parvenons, comme escompté, à mettre certains d'entre eux à jour, la police aura besoin de vous pour les mettre sous les barreaux, et au vu de leurs machinations, pour de nombreuses années.

Threnn ne tressaillit pas lorsque Charisma s'approcha tout près de lui, leurs visages séparés par seulement quelques centimètres d'atmosphère humidifiée par la pluie. Sa voix était à la fois glaciale et hypnotique, mais le jeune homme connaissait déjà cette facette des vampires, la façon qu'ils avaient d'imposer leur aura aux autres afin de les rendre plus conciliants, quand ils ne les transformaient pas en esclaves. Le rebelle ne comptait pas faire de mal à la cheffe de Tiger, très loin de là. Comme il l'avait déjà dit, il pensait vraiment qu'elle était utile à cette ville, et ne souhaitait pas qu'il lui arrive du mal, bien au contraire. Cependant, il restait en partie humain, et n'était pas insensible au charme du corps de jeune femme qu'elle arborait. Aussi proche d'elle, il laissa son regard la parcourir, caressant des yeux autant son visage que ses formes féminines à peine voilées par la robe rouge qui les mettait en valeur.

Lorsque Charisma se baissa ensuite pour ramasser une aiguille, il souffla légèrement par le nez, amusé; il n'avait jamais dit que ce sang était effectivement le sien, mais cela, l'examen ADN le montrerait très rapidement.

- Je connais bien cette ville, ne vous inquiétez pas pour moi. Et je connais ceux qui m'entourent; autant leurs qualités que leurs défauts. Je sais avec quelles cartes je peux jouer, et avec lesquelles je ne dois pas compter.

Et je suis très loin de sous-estimer qui que ce soit. Nos ennemis sont très forts, mais ont cependant tendance à être trop sûrs d'eux. Je ne ferai pas la même erreur qu'eux, bien au contraire. J'ai grandi dans ces rues, j'ai côtoyé ceux qui y vivent, qui n'ont connu pendant longtemps que la misère. La grande majorité d'entre nous ne sommes que des fantômes, des êtres que vous croisez tous les jours sans vous en rendre compte.

Comme je l'ai déjà dit, nous sommes une grande famille, et Sharkal est notre cité, notre terrain au moins autant que le vôtre. Le jour viendra où nous devrons nous battre pour défendre nos rêves, nos idéaux, ce en quoi nous fondons notre vision de la justice. Mais seuls les vainqueurs pourront écrire cette histoire, car les autres n'auront tout simplement pas leur mot à dire.


Threnn avait retrouvé son sourire franc; après tout, le fait que Tiger surveille une grande partie de la ville n'était pas un désavantage, pour celui qui parvenait à composer avec ce détail. De toute manière, il ne comptait rien accomplir d'illégal tant que les pièces de l'échiquier ne seraient pas en place - ce qui demanderait encore beaucoup de travail. Mais ensuite, si tout cela réussissait, les choses changeraient radicalement - d'une manière ou d'une autre, la sécurité de cette ville en serait affectée. Il espérait seulement que cela fusse en bien, pour permettre aux innocents de ne pas pâtir des combats qui éclateraient forcément.

Pour les rebelles, Tiger n'était pas un ennemi, mais plutôt une gêne, un obstacle qu'il fallait apprendre à contourner pour mieux atteindre leurs véritables cibles, ceux qui souhaitaient voir le peuple et les autres soumis à leur volonté. Et, bien entendu, ceux qui lui avaient enlevé celle qu'il avait aimé, des années plus tôt. Une promesse était quelque chose de sacré, après tout, et Threnn ne comptait pas se laisser arrêter si cela l'empêchait de mener son enquête jusqu'au bout.

Ah, il y venait enfin. Le rebelle pensait avoir suffisamment jaugé Charisma pour lui soumettre sa... le mot aurait pu être "requête", mais il s'agissait en fait plus d'un cadeau - même si son utilisation ou non lui serait peut-être bénéfique, selon la décision que prendrait la vampire.

- Je voudrais vous parler de quelque chose d'autre si vous le voulez bien, mais je ne vous cache pas que le fait de rester ainsi sous la pluie commence à m'ennuyer. Vous connaissez probablement le "Lady's Choice", un bar à deux pas d'ici. Je préfèrerais continuer à discuter assis confortablement, autour d'un bon verre, si cela ne vous dérange pas.

Threnn laissa son sourire s'élargir, avant de reprendre, presque enjoué.

- Et en tant que gentleman, bien évidemment, je vous invite.

Il ne s'agissait pas d'un piège, et sûrement pas une tentative pour l'amadouer, bien au contraire; Threnn était loin d'être suffisamment stupide pour croire qu'une telle stratégie fonctionnerait. Cependant, ce qu'il comptait donner à Charisma était plutôt sensible à l'eau, et il ne voulait pas que ce cadeau soit endommagé par la pluie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Dim 25 Sep - 23:31

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

Quels secrets pensait-il connaître que j'ignorais ? J'aurais pu demander mais je m'en fichais. Un ennemi après l'autre, et toujours l'attendre là ou on s'y attends le moins. C'est toujours ce que j'avais fait et je ne vois pas pourquoi ça changerait. Je n'avais pas peur, et je ne m'inquiétais pas non plus, J'avais prouvé depuis un petit moment maintenant que ce que je faisais, ce que j'avais créer marchait. Je ne vois pas pourquoi ça changerait. Et ce n'était pas de l'arrogance, loin de là. J'avais confiance en mon clan tout simplement. Ça faisait de moi une bonne leader non ?

Des cartes ? C'était une bien curieuse façon de nous décrire. C'est vrai que les inspirés avaient souvent tendance à se croire supérieur, car ils n'étaient pas soumis à une tentation X ou Y. Mais ils ne connaîtrait jamais la force que nous avions à y résister non plus. Je lui fis un sourire presque compatissant. '' Je ne crois pas que tu me connaisses assez pour me faire une leçon sur ce qu'est la misère. Il ne connaissait ni mon histoire, ni ce que j'étais. Il ne savait que ce que tout le monde savait. Mon nom, ma race, ma fonction. C'est tout. Je n'avais peut-être pas vécue dans la rue, mais je ne pensais pas avoir été la plus chanceuse des enfants non plus. Et les fantômes n'existaient pas. Et surtout pas pour moi. Encore moins pour les loups. Je sentais chacun d'entre eux, même si je les connaissais pas personnellement, chaque personne qui croisait ma route laissait sa marque, bien que ce soit un phénomène un peu compliqué à expliquer, même pour moi. Ça devait presque tenir de la philosophie en fait, et c'était pas forcement mon domaine de prédilection.

'' Seuls les vainqueurs écriront l'histoire ? C'est ça ta définition de la 'justice' ? C'était tyrannique oui. Et il ne comprenait toujours pas que cette ville appartenaient aux humains, ça avait toujours été le cas, et ça serait toujours le cas. Nous avions besoin d'eux et ils avaient besoin de nous. Nous étions un tout. Enfin, son attitude changea, aussi étonnant que ça puisse paraître, il m'invita à prendre un verre. '' Tu n'es pas sans savoir que je dirige l'amour de la luxure, qui est, lui aussi, proche. Alors à moins que tu es peur de te rapprocher de nous... J'imagine que tu comprends que je ne peux pas encourager la concurrence. Les affaires, tout ça... Et notre décoration est mille fois mieux que celle du Lady's Choice. Merci Lorenzo ~

Ça me semblait un bon compromis en fait. On serait dans un lieu public et plein d'innocent, comme il le voulait, mais aussi assez près de mon QG pour que je sécurise moi même mes arrière. Et puis... '' Et puis ce genre de conversations me mets en humeur pour quelque chose de plus féru que de la vodka. Et on ne trouve pas ça, dans tout les bars de la ville. Le sous entendu devait être clair, non ? Enfin, je ne voulais tout de même pas qu'il se sente piégé. Parce que je ne lui voulait pas de mal. Pas encore. Sinon il serait déjà mort, non ? '' Et si tu y tiens nous pourrons même être dans une salle privée, sans caméra, sans arme, sans bruit. Nul besoin d'expliquer à quoi ce genre de salles servaient habituellement.

Et s'il comptait m'inviter, c'était encore plus charmant. Parce que oui, je payais dans ma propre boite. Une histoire de comptabilité barbante... Enfin, le choix lui appartenait, mais je ne comptais bien pas aller dans n'importe quel bar de la grande avenu, où je serais plus que regardé de travers. S'il m'avait proposé des petits bars de ruelles encore... J'en affectionnais certains d'ailleurs. Mais bref, je m'égare. Je levais la main afin qu'il me tende le bras, d'un air résigné en le fixant de mes yeux redevenu bruns. N'avait-il pas prétendu être gentleman ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Lun 26 Sep - 13:18

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
- Vous vous méprenez; je ne vous fais aucunement la moral. Je vous explique juste ce qui a motivé notre union, rien de plus. Je ne pense pas être supérieur à qui que ce soit pour pouvoir mériter d'avoir le droit de lui imposer mon point de vue - qu'il s'agisse d'humains ou d'autres créatures plus exotiques.

Threnn tendit son bras pour que Charisma puisse le prendre, et ils commencèrent ainsi à s'avancer sur la grande avenue, en direction de l'Amour de la Luxure, un établissement dans lequel le rebelle n'avait encore jamais mis les pieds. Il en avait déjà entendu parler, mais n'avait pas l'habitude du genre de divertissements qu'il prodiguait. L'homme tenait le parapluie de manière à ce que ni la vampire ni lui ne soient touchés par la pluie, même si la position n'était pas des plus confortables.

- Si je dis que les vainqueurs écrivent l'histoire, c'est tout simplement car il s'agit d'un fait. Cependant, il revient au gagnant honnête de ne pas modifier les événements, de transmettre autant sa gloire que sa honte, là où d'autres, beaucoup moins scrupuleux, n'hésitent pas à déformer la vérité afin que cette dernière leur apporte le plus grand bénéfice possible.

Après quelques rapides minutes de marche, le duo parvint bientôt à l'Amour de la Luxure, paré de la lumière et de la musique qui le rendaient visibles de loin, surtout la nuit. Devant l'établissement, des gorilles en uniforme patientaient, immobiles, n'attendant que du grabuge ou un ordre de leur supérieure pour passer à l'action; mais pour l'instant, ils se contentaient de surveiller les environs, comme des vigiles ordinaires.

- Si vous comptez vous... "ravitailler", sur un stock, j'imagine que nous aurons droit à une salle assez bien isolée pour que les autres clients ne prennent pas peur en vous voyant vous nourrir. Je n'ai aucune demande particulière, tant que nous pouvons discuter - seul à seule. Une table suffisamment isolée dans la salle principale me suffirait amplement, mais une pièce privée fera également l'affaire.

Threnn s'approcha de l'entrée du bâtiment d'une démarche aussi lente qu'assurée, affichant encore ce petit sourire en coin. Lorsqu'il arriva près des gardes, ils se lancèrent mutuellement un regard interrogateur, mais avaient déjà reconnu Charisma, et s'écartèrent de son chemin. L'homme poussa donc les portes de l'Amour de la Luxure, et maintint l'un des battants pour permettre à la vampire d'entrer.

- Après vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Lun 26 Sep - 14:59

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

Je lui fis un nouveau petit sourire énigmatique. '' Et pourtant nous sommes supérieurs, et c'est pour ça que nous avons un devoir de les protéger. Les forts protègent les faibles, c'est comme ça que ça marche dans une société civilisée. Les humains sont fort, et ils ne sont certainement pas à la ramasse, loin de là, mais nous étions tout de même le prochain stade de l'évolution. Et comme tel, oui, nous étions supérieurs, et nous devions les protéger. Je le laissais me conduire vers mon établissement. Ce n'étais pas loin, et déjà le calme de la nuit avait cessé de se faire entendre. Dommage. Enfin, les salles et surtout, le QG caché dans l'arrière boutique, lui, était on ne pouvait plus insonorisé. Dans ma chambre, je n'entendrais pas la troisièmement guerre mondiale si elle éclatait dans le couloir. J'aimais le calme. Il faut dire que j'ai grandit dans le calme, et que depuis quelques temps, un temps bien trop court d'ailleurs, tout est devenu si bruyant...

'' Tu as lu trop de livres Threnn. Les caméras écrivent l'histoire, c'est tout. Il vivait dans un monde de poésie celui là décidément. Et pourtant je n'étais pas si terre à terre que ça, mais tout de même. Je passais devant la fille de gens qui attendaient devant la boite et passait devant les vigiles qui m'ouvrirent la porte. S'ils eurent un regard surpris, je ne m'en rendit même pas compte. L'intérieur était mauve pâle et blanc. Les lumières projetaient elles même la couleur sur les estrades des filles (et des hommes) qui dansaient au rythme d'une musique moderne sans être agressant pour mes oreilles (j'y tenais.) Plusieurs plantes de plastique du même violet ornées les murs et les tables, eux aussi d'un blanc métallique et brillant. l'ensemble était hypnotique. J'aimais bien ce décors, bien plus que le dernier qui était noir et rouge, beaucoup trop agressant pour la jeunesse, et attiré des gars des rues qui n'avaient rien à faire ici. Mais les décors de Lorenzo étaient toujours beau, à leur manière.

Bref, le bruit était assourdissant et je marchais devant Threnn, je m'approchais du bar et y posais mes chaussure et mon sac à main, qu'on emmena en arrière sans poser de questions, puis on servit deux verre, que j’attrapai en me dirigeant vers le fond de la salle, vers un petit couloir adjacent. Je poussais la première porte sur ma droite, attendit qu'il fût passé et la referma. '' Le problème avec la salle principal, c'est que parler dedans est compliqué d'un point de vue de décibels, et qu'en général, els interlocuteurs masculins qui viennent me parler sont...distraits. Par les filles, ou les gars, où même les surnaturels qui se représentaient ici en prétendant un costume. Il y en avait pour tout les goûts ici. Je m'asseyais sur un fauteuil de cuir du même mauve et posais le verre de Threnn sur une table, blanche. Le son ne nous parvenait que de manière très étouffée ici de manière que nous pouvions parler normalement. Je trempais mes lèvres dans mon verre et lui lançait un regard amusé. '' Je suis civilisée, tu sais, je ne m'amuse pas à trancher des gorges avec mes dents chaque fois que j'ai envie d'un petit verre. bon c'était un peu un mensonge, et mon verre était encore chaud, parce que le barman s'était tout simplement coupé le poignet pour moi. Je le savais, il le savait, mais Threnn ne le saurait pas. Bref, j'attendis qu'il s'assoit lui même et commence à me parler de cette chose si importante dont on ne pouvais pas discuter sous la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Lun 26 Sep - 15:58

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
En pénétrant dans l'établissement, Threnn laissa son regard virevolter à gauche, à droite, curieux de découvrir cet environnement qu'il ne connaissait pas. La décoration, et l'ambiance étaient plus... classes, qu'il ne l'aurait cru au premier abord. Suffisamment sombres pour permettre une certaine intimité, mais avec une touche de luxe qui était là pour rappeler que ce lieu de débauche devait tout de même rester dans les limites que lui imposait sa propriétaire. L'homme admira également quelques instants les danseuses sur l'estrade, sans s'arrêter de marcher jusqu'au bar cependant, où Charisma se vit recevoir deux verre, que Threnn paya immédiatement avant de suivre la cheffe des Tigers, dans une salle plus à l'écart. La musique parvenait encore à se frayer un chemin jusqu'ici, mais elle était suffisamment étouffée pour que le rebelle puisse parler lentement, tout bas, comme il avait l'habitude de le faire lorsqu'il était confortablement installé. Le fauteuil de cuir lui donnait l'impression d'être assis sur un petit nuage, après tout ce temps passé debout, sous la pluie.

- Je pense qu'il est temps de vous parler de quelque chose qui devrait vous intéresser.

Threnn se saisit du verre que Charisma avait posé, et huma le parfum qui s'en dégageait pendant de longues secondes. Un cognac Grande-Champagne, venant des l'Ouest de la France. L'un de ses alcools préférés, même s'il ne buvait que très peu depuis qu'il avait pris ses "fonctions". Le rebelle prit une petite gorgée, savourant le goût ambré alors qu'il descendait lentement dans sa gorge, ressentant la douce brûlure qui se propageait jusque son estomac. Puis, reposant le verre avec précautions, l'homme glissa sa main sous son blaser de cuir, pour en sortir une épaisse enveloppe, qui semblait contenir plusieurs documents. Cette dernière n'était fermée que par un simple cachet en plastique, que Threnn brisa du bout de ses doigts, laissant se répandre sur la table plusieurs documents. Des photos, des écrits, des impressions papiers. Les images représentaient des prises de vue d'un bâtiment, mais également d'un personnage, un vieil homme, sous plusieurs angles et parfois mêmes prises à l'improviste, dans la rue.

Les documents, quant à eux, étaient des rapports émis à intervalles réguliers par ceux que les rebelles avaient dépêché Threnn les éparpilla pour les rendre plus lisibles, avant de les retourner en direction de Charisma et de les rapprocher d'elle, finissant par les photographies. Il s'agissait d'indices et de soupçons, quant à l'inculpation d'un certain Mr Franck Malvelor. Pour enlèvement et détention de civil, premièrement; mais les autres données semblaient indiquer que les victimes avaient été tuées et avaient servi à d'étranges expériences, qui n'avaient pas abouti.

- Cet homme est responsable du rapt de l'un des nôtres. Un jeune enfant, humain, qui semblait avoir été touché par une sorte de mutation, je n'en sais pas plus. Toujours est-il que nous nous occupions de lui - nous lui avions trouvé un foyer, et l'avions inscrit à une école - lorsqu'il a été enlevé. C'est l'un de mes collaborateurs qui a été témoin de la scène, mais il n'a rien pu faire; l'auteur était venu accompagné d'un véritable petit escadron. Nous avons mené notre enquête, mais ce que nous avons découvert... nous fait froid dans le dos.

Ce salopard n'en est pas à son coup d'essai. Et tout porte à croire qu'il va continuer, même si nous ne savons pas ce qu'il cherche réellement, et je m'en fiche. Nous savons où cet homme habite, et nous sommes même parvenus à mettre la main sur une information capitale: il sera chez lui demain dans la soirée, pour profiter de quelques femmes louées pour la nuit, puis repartira pour son centre de recherches dans le centre-ville, en passant comme d'habitude par des ruelles discrètes. Cela fait plusieurs semaines que certains d'entre nous épient ses allers-retours, et nous avons réussi à prendre contact avec les prostituées qu'il fréquente.

Les preuves nécessaires seront là, avec lui. Arrêtez cet homme, et faites en sorte qu'il comparaisse devant la justice pour les atrocités qu'il a commises. Sinon, je vous assure que d'autres s'en chargeront - comme vous l'avez déjà dit, je ne peux pas contrôler parfaitement tous mes associés. Et si je me refuse à une action violente, soyez assurée que d'autres seront moins tendres. L'enfant qui nous a été enlevé... il était innocent. Il n'avait pas 12 ans. Il ne méritait pas ce qui lui est arrivé. Si vous vous battez réellement pour cette ville et ses habitants, autant humains que les autres, alors vous ne pouvez pas rester sans agir.


Threnn avait posé les coudes sur la tables, les mains croisées juste devant son visage, le regard sombre. Ses yeux étaient emplis d'une colère dissimulée, de tristesse également, et d'un profond désir de vengeance qu'il avait refoulé; s'il n'avait écouté que son instinct, il aurait tout simplement attendu le moment propice et se serait lui-même occupé d'appliquer une justice... expéditive. Mais il savait que cela ne ferait que rameuter Tiger, et causer plus de problèmes que son action en aurait résolu. De plus, ce simulacre de "collaboration" - ou tout autre terme que l'on aurait pu employer pour décrire ceci - aiderait Charisma à réduire une partie de la criminalité de la ville, si elle acceptait de faire enfermer ce Franck Malvelor.

Toute cette discussion, toute cette attente, dans la rue, sous la pluie, et jusqu'ici, n'avait servi qu'à arriver à ce moment propice. Threnn espérait seulement que la vampire en face de lui accepterait de prendre en charge cette affaire qui lui revenait de droit. Après tout, les criminels en tous genres restaient sa spécialité.



Dernière édition par Threnn Sayle le Mar 27 Sep - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maire et ses Adjoints
avatarTout savoir n'est pas rassurant

Messages : 58
Date d'inscription : 10/09/2016
Armes/Pouvoirs : Équipe de gardes du corps
Emploi : Maire
Race : Humain

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Lun 26 Sep - 21:47

Intervention du Staff

INTERRUPTION

Bien le bonsoir vous deux ~ et félicitation vous êtes la premier rp qui nécessite l’intervention du Maire en personne. Alors tout d’abord certaine chose me dérange personnellement dans les capacités du groupe des Rebelles qui a fait preuve d’un travail d’investigation remarquable sur cette affaire, un travail un peu trop parfait si vous voulez mon avis.

Je vais énumérer ici  les points que le Maire et ses adjoints te reprochent :

- Cet homme est responsable du rapt de l'un des nôtres. Un jeune enfant, humain, qui semblait avoir été touché par une sorte de mutation, je n'en sais pas plus. Toujours est-il que nous nous occupions de lui - nous lui avions trouvé un foyer, et l'avions inscrit à une école - lorsqu'il a été enlevé. Nous avons mené notre enquête, mais ce que nous avons découvert... nous fait froid dans le dos.

Ce salopard n'en est pas à son coup d'essai. Et tout porte à croire qu'il va continuer, même si nous ne savons pas ce qu'il cherche réellement, et je m'en fiche. Moi et plusieurs de mes collaborateurs savons que cet homme sera chez lui, dans quatre jours, accompagné d'une garde réduite pour passer la soirée avec quelques femmes louées pour la nuit - légalement ou non, je n'en sais rien. Nous savons également que le lendemain, il se rendra au bâtiment pris en photo, à l'extérieur de la ville, pour rendre visite à sa fille, gravement malade. Mais je crois que vous savez déjà où je veux en venir.

Les preuves nécessaires sont là. Arrêtez cet homme, et faites en sorte qu'il comparaisse devant la justice pour les atrocités qu'il a commises. Sinon, je vous assure que d'autres s'en chargeront - comme vous l'avez déjà dit, je ne peux pas contrôler parfaitement tous mes associés. Et si je me refuse à une action violente, soyez assurée que d'autres seront moins tendres. L'enfant qui nous a été enlevé... il était innocent. Il n'avait pas 12 ans. Il ne méritait pas ce qui lui est arrivé. Si vous vous battez réellement pour cette ville et ses habitants, autant humains que les autres, alors vous ne pouvez pas rester sans agir.

Le début du reste tout à fait correct ( même si je t’avoue que trouve extrêmement risqué de ta part en tant que rebelle de venir annoncer à la chef d’un groupe qui a pour but de détruire toute menace que tu es le chef d’un groupe qu’ils estime être une menace °°) mais c’est ce point que je trouve un peu tiré par les cheveux.

Si j’ai bien compris un de vos camarades s’est fait enlever c’est bien ça ? Alors tout d’abord

Threnn Sayle a écrit:
Cet homme est responsable du rapt de l'un des nôtres.

Je ne vois que deux possibilité pour justifier ceci
1) Soit vous étiez là et du coup vous avez laissé l’enfant se faire enlever.
2) Ou alors vous avez réussi par je ne sais quel miracle à vous infiltrer dans les archives de la polices vous donnant accès aux caméras de surveillance de la police et ainsi savoir que ce dernier et un homme et qu’il possède un casier bien chargé, par conséquent la police est au courant et Charisma fait preuve d’un talent d’acteur hors du commun et bientôt elle brisera tout tes espoirs en te disant « Lol il est déjà en prison et le gamin est mort, autre chose ? »
Threnn Sayle a écrit:
Ce salopard n'en est pas à son coup d'essai. Et tout porte à croire qu'il va continuer, même si nous ne savons pas ce qu'il cherche réellement, et je m'en fiche. Moi et plusieurs de mes collaborateurs savons que cet homme sera chez lui, dans quatre jours, accompagné d'une garde réduite pour passer la soirée avec quelques femmes louées pour la nuit - légalement ou non, je n'en sais rien. Nous savons également que le lendemain, il se rendra au bâtiment pris en photo, à l'extérieur de la ville, pour rendre visite à sa fille, gravement malade. Mais je crois que vous savez déjà où je veux en venir.

Alors là je vais être direct, on passe des rebelles aux FBI, si vous possédez autant de moyen il va falloir les délimités. C’est bien beau de dire « les rebelles ont si les rebelles on ça » je trouve ça un peu facile. Je veux dire si vous avez autant de moyen je pense qu’il faudrait mettre en Pv du personnel compétent pour justifier autant de rigueur. Voilà, voilà ~ C’est tout pour moi.

Par conséquent un petit changement de la part de l’auteur de ces petites erreurs est requis merci de votre compréhension je reviendrais vous surveiller <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharkal-city.advanced-warfare.fr
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Mer 28 Sep - 22:36

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

J
e me demandais bien ce qu'il entendait par là. Je veux dire, jusqu'ici notre rencontre avait été intéressante, certes, mais pas forcément le genre que j'avais espéré, ou que j'aurais voulu. J'avais un sang froid à toute épreuve mais je n'aimais pas particulièrement devoir le tester contre des gens rencontrés au hasard d,un parapluie. Enfin je voulais bien croire que la conversation pouvait changé, grande optimiste que j'étais, et j'affichais donc un regard poliment curieux en attendant la suite.

Étrange que je n'avais pas entendu parler de cette affaire plus tôt. Enfin ça semblait tenir plus du FBI que de la police, ces affaires d'enlèvement, sûrement pour ça. Où alors ces enfants n''avait pas de liens, pas de famille, et donc personne n'avait porté plainte. Ce ne serait pas la première fois qu'on voit quelque chose de ce genre dans cette ville, même si ça me rendait toujours aussi triste. J'inspectais tout de même les preuves qu'il étalait devant moi. Le visage ne me disait rien, le nom non plus, mais je les mémorisais, je saurais m'en souvenir. J'écoutais d'une oreille distraite ce qu'il me disait en parcourant des yeux les divers documents qui étaient devant moi. Je soupirais, génée, passant une main dans mes cheveux. '' Est ce qu'une plainte officielle à été déposée pour ce garçon ? Et dans le cas contraire, serais-tu prêt à en faire une maintenant ? J'en avais besoin car sinon, je n'avais tout simplement pas le droit d'arrêter quelqu'un. Et puis, l'arrêter ainsi ne servirait à rien, il fallait une bonne raison pour que j'aille inspecter ce bâtiment...

Je réfléchissais et regardais Threnn d'un air professionnel. '' J'aurais besoin d'un mandat pour explorer ce bâtiment, ce que je ne peux obtenir qu'Avec des preuves plus tangibles que celles ci... Qu'on voit un homme entrer et sortir d'un endroit ne faisait pas de lui un criminel. Je fermais les yeux un instant. On parlait d'enfant, je voulais intervenir. '' Je...je vais m'en occuper. Je ne lui dirais pas comment, mais je m'en occuperais. Ce ne serait pas la première fois que j'outre-passait mes droits pour résoudre une affaire ou mettre un criminel hors d'état de nuire. ''Cependant...si je vois sur les lieux une seule personne qui n'est pas de chez moi, je serais très fâchée. Puis je reposais les documents et attendis ses réponses en finissant mon verre...et en demandais un deuxième dans l'intercom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Ven 30 Sep - 8:38

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
Threnn était complètement immobile; seules ses épaules se soulevaient légèrement au rythme de sa respiration, mouvement uniquement suivi par le blaser de cuir qui se pliait très légèrement à chacune de ses inspirations. Un rebelle ne pouvait pas décemment porter officiellement plainte à un commissariat de la ville, surtout pour une affaire comme celle-ci. L'enfant était... spécial, et Malvelor n'était pas le genre d'hommes qui se laissait avoir par la bureaucratie. Dans l'heure où il saurait qu'un mandat d'arrêt avait été lancé contre lui, il quitterait la ville ou trouverait un moyen de disparaître. Enfin, celui qui porterait plainte serait placé au devant de la scène, ce qui risquait de mettre en danger tous les autres rebelles. Mieux valait rester discret, et laisser faire Tiger, qui était beaucoup plus habitué à ce genre d'opérations.

Bien qu'il possédait l'apparence d'un jeune homme qui n'atteignait pas les 30 ans, Threnn était un peu plus âgé que cela - il avait déjà fêté sa quatrième décennie, et possédait plus de sagesse qu'il ne le laissait voir au premier abord. Même s'il restait parfois un grand enfant dans sa tête, il savait être beaucoup plus sérieux et réfléchi lorsque la situation le demandait.

- Je vous laisse vous occuper de cette affaire, et bien entendu les miens ne vous traîneront pas dans les pattes. Si le petit est vivant, cependant... cela reste très peu probable, mais si jamais c'est tout de même le cas, je compte sur vous pour faire en sorte qu'il ne lui arrive rien de plus.


Le ton du rebelle était doux, reconnaissant. Ses yeux s'éclaircirent légèrement, et il décroisa les mains pour boire une autre gorgée parfumée, puis une dernière qui vint finir le verre, que Threnn repoussa légèrement de la main vers Charisma.

- Servez-vous. Disons que cela est un échange de bon procédé.


La phrase était plutôt énigmatique, mais nul doute que la vampire saurait comprendre le sous-entendu. L'homme se recula dans son fauteuil, croisant les jambes en posant son pied gauche sur son genou droit, et écarta ses bras sur les accoudoirs.

- Je vous remercie. Ce petit méritait mieux que de subir ce sort, j'espère seulement qu'il reste encore de l'espoir pour lui.

Threnn passa sa main droite dans ses cheveux en soupirant, les yeux fermés le temps d'un instant; il était soulagé, que tout cela se soit plutôt bien passé; il s'était attendu à plus âpre discussion, mais il semblait que Charisma avait une petite corde sensible quant au sort des enfants. Le rebelle nota bien ce détail. Après tout, même derrière cette façade glacée, il y avait bien un petit cœur chaud qui battait, empli d'émotions très proches de celles des humains. Cette image parvint à arracher un petit sourire amusé à Threnn, qui lâcha même un petit rire discret.

- Si vous parvenez à faire justice à cet enfant, j'aurai une dette personnelle envers vous, Charisma. Je ne l'oublierai pas, vous pouvez en être assurée. Si vous avez besoin de me contacter, ou si une petite séance vous intéresse...

Le rebelle tendit deux doigts devant lui, très proches l'un de l'autre, et une petite carte métallique fut propulsée depuis l'intérieur de son blaser pour se loger parfaitement droite, entre les phalanges terminales de son index et de son majeur. D'un petit mouvement, Threnn la lança doucement sur la table, tout en la faisant tournoyer pour qu'elle arrive devant Charisma dans le bon sens.

"Threnn Sayle, acuponcteur"


La carte de visite était complètement noire et légère, avec quelques fioritures blanches qui s'entremêlaient autour des informations complémentaires - adresse du cabinet, horaires d'ouverture et frais de consultation; ces derniers étaient d'ailleurs plutôt élevés, même s'ils étaient parfaitement justifiés.

- Vous serez toujours la bienvenue. Mais évitez de venir avec tout un fourgon, cela ferait un peu tache pour mon enseigne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma Kaëlah
avatar
Tiger Queen
'' Duty overcomes my bestial instincts ~
Tiger Queen '' Duty overcomes my bestial instincts ~

Messages : 16
Date d'inscription : 16/09/2016
Armes/Pouvoirs : Ses crocs et sa force - Deux berettas - poings américains
Emploi : Chef de Tiger
Race : Vampire

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Ven 30 Sep - 10:15

Should i know you ?

ft. Threnn
Should i know you ? || La Grande Avenue
On those raining nights, everything gets blurry. Encounters, feelings and memories start shattering as the peace of the drops. Nostalgy is queen then, and you only can bow in front of her, embrace her, feel her, untill you make one with the night. Keep fighting and you'll loose your mind. Lyly Fireheart

J
e m'étais fourré dans un petit pétrin du coup. J'aimais pas passer au dessus des lois des humains, surtout que la plupart du temps ça ne menait à rien. Parce que la justice est bancale et peut être achetée. J'en avait conscience, même si ce système semblait parfaitement convenir aux humains de cette ville. Nous, surnaturels, nous avions notre propre prison, et j'y avait envoyé beauuuucoup de gens. Enfin, je réfléchirais à tout ça quand Threnn serait parti. Il avait soigneusement esquivé ma demande de déposer plainte. Il avait décidément pas envie de me faciliter la tâche.

Je soupirais encore, mes traits semblaient d'un seul coup fatigués. J'avais accomplie des choses certes mais je suis presque sur que ce vampire, cette nuit là, ne s'était jamais attendu à ce que la ville grandisse à ce point...à ce que tout prenne une telle ampleur. '' Je trouve le petit, mort ou vivant, et je le ramènerais. Par contre, sans moyens légaux, je ne peux pas arrêter cet homme. Je pourrais le faire tuer, mais alors nous n'aurions aucunes réponses, et moi j'en veux des réponses. C'était une façon de lui dire que bien que j'accepte de passer outre la loie pour sauver l'enfant, je ne pouvais pas agir trop non plus. Je comptais bien prendre des photos, mais je savais qu'elles ne pourraient pas servir de preuve puisqu'elles seraient obtenu illégalement.

Tiens, ça c'était curieux. Il acceptait volontairement de se faire ficher et suivre. C'était pas courant. Je ne lui ferais pas l'affront de partir avec son verre comme ça, mais ça m'épargnerait la peine de devoir aller chercher des cheveux ou je ne savais quoi qu'il aurait pu laisser trainer. J'aimais pas donner ce genre de missions à mes loups, ce n'étais pas des chiens. Bien que leurs différents point commun avec cette espèce était plus qu'utile à bien des égards. Je lui fis un sourire qui se voulait compatissant, un sourire de policière tout simplement. Je ne savais pas quelles étaient les chances de l'enfant mais j'espérais moi aussi qu'il s'en était sorti. Je n'avais pas beaucoup de respect pour ces gens qui s'en prenait aux plus jeunes et à ceux qui étaient sans défense. Je secouais la tête de gauche à droite. '' J'irais le sauver, je ne peux rien promettre de plus. Je pourrais demander à mes troupes de suivre l'homme nuit et jour et de l'arrêter pour la plus petite des infractions (un chewing-gum sur la chaussé par exemple) mais même à ça, il faudrait plus de temps pour l'inculper. Je ne pouvais pas faire ça en une nuit. '' Mais si l'enfant est vivant, et qu'il témoigne, alors j'aurais du solide et je pourrais aller arrêter cet homme.

Je pris la carte et lui lançais un regard interrogateur. Il n'étais pas sans savoir la force des vampires et leur immortalité, je ne voyais pas vraiment ce que je pourrais faire d'un acuponcteur. Je n'étais pas connue pour avoir des douleurs, quelles qu'elles soient. '' Je ne suis pas très au courant de cette médecine alternative, je l'admet, mais je croyais que c'était pour ceux qui ont...des douleurs, non ? Et enfin, il arrivait qu'on me fasse mal, mais je n'allais pas aller voir un acuponcteur pour des os brisés n'est ce pas ? C'était des vrai médecins ces gens là ? C'était fascinant dans un sens. Et c'était louable, également, qu'il mette son pouvoir au service de la population. '' J'imagine que les humains qui me suivent seraient heureux d'avoir une petite surprise dans leur enveloppe ce mois-ci... Je dis d'un air distrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Threnn Sayle
avatarLes aiguilles de la Liberté
Les aiguilles de la Liberté

Messages : 21
Date de naissance : 26/01/1995
Date d'inscription : 11/09/2016
Armes/Pouvoirs : Aiguilles métalliques / maîtrise du magnétisme
Emploi : Acuponcteur
Race : Humain inspiré

MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   Ven 30 Sep - 13:34

Should I know you ?
Avec Charisma - Grande Avenue
- Si vous ne l'arrêtez pas, il continuera d'agir, que vous le vouliez ou non. Il y aura forcément des preuves chez lui, ou dans le bâtiment illustré par les photos qui se trouvent devant vous. Vous n'aurez qu'à dire que ces documents vous ont été procurés par un donateur anonyme. Peu seront enclins à sincèrement vous croire, mais tant que cela fonctionne face à un magistrat, je n'ai rien à y redire.

Threnn leva les yeux au plafond un instant, refermant ses paupières pour réfléchir. "Si le petit était vivant"... oui, il fallait qu'il le soit. Il ne méritait pas un tel sort, surtout des mains d'un vieux pervers qui ne reculerait devant rien pour ses cruelles manigances. Mais si Charisma ne trouvait pas de preuves, ou qu'elles n'étaient pas recevables ? Le rebelle pourrait-il décemment demander à l'enfant de comparaître devant une cour pour envoyer le criminel derrière les barreaux ? L'expérience avait déjà été traumatisante, en rajouter encore ne serait probablement pas une bonne idée. En fait, tout dépendrait de son état psychologique, de la clarté de ses idées, et de sa force mentale... s'il était en vie.

- Si tout cela est possible, je ferai en sorte de vous aider, mais tout comme vous, je ne peux rien promettre de plus.

Threnn rouvrit les yeux et les plongea dans ceux de la vampire. Cette "collaboration" comportait de nombreux risques, pour l'un comme pour l'autre. La cheffe de Tiger se retrouverait au devant du danger, et par la suite, si jamais Malvelor n'était pas seul, elle risquait de devenir la cible de gens dangereux. Ils ne seraient pas les premiers, certes, mais la liste d'ennemis de Charisma commençait à s'allonger dangereusement. Et pour le rebelle, les risques que lui et ses comparses soient directement affiliés à cette action était plutôt élevé - après tout l'enfant était l'un des leurs, il était naturel de penser qu'ils participaient à sa "récupération". L'inspiré espérait juste que les répercussions seraient minimes...

Lorsque son interlocutrice lui posa des questions quant à son occupation, Threnn porta une main à son menton, réfléchissant à la manière dont il pouvait expliquer, de la manière la plus claire possible, les tenants et les aboutissants de ce qu'il avait toujours considéré comme de l'art; une activité qui lui permettait de vivre, mais également de rencontrer des gens, puissants ou non, et de partager des moments privilégiés avec eux, à l'écart du reste du monde. Après tout, c'était comme cela qu'il avait rencontré Hakumi.

- L'acuponcture ne vise pas à réellement soigner tous les maux, mais plutôt à aider votre votre corps et votre esprit à y faire face. Cela peut être pour vous remettre plus rapidement d'une blessure ou tout simplement pour vous détendre après une dure journée de labeur - ou une nuit difficile, selon votre préférence. Mais il s'agit également de quelque chose de très efficace contre les plaies de l'âme. Je reçois beaucoup de personnes lasses, épuisées mentalement, dont l'esprit n'attend que d'être revigoré - ce que je fais avec joie, bien évidemment.

Si vous comptez m'envoyer vos subordonnés en tant que clients, tentez tout de même de limiter leurs venues; j'ai déjà beaucoup à faire, et je ne prends que sur rendez-vous. Le numéro est sur la carte, de toute manière.


Threnn se leva lentement de son siège, prenant appui sur les accoudoirs de ses deux mains, puis se remit debout; il avait accompli ce pourquoi il était venu, il ne comptait pas non plus abuser de l'hospitalité de la cheffe de Tiger, qui avait sûrement déjà fort à faire de son côté.

- Je ne pense pas vous déranger plus longtemps, mademoiselle. A moins que vous n'ayez autre chose dont vous voudriez me faire part ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Should i know you ? [PV Threnn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Should i know you ? [PV Threnn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sharkal-city :: Sharkal-City :: La Grande Avenue-